G |

1000-01

Geslin, Ernest Marie de, prêtre (1816-1881) et sa famille

Marie Mertzdorff mentionne dans ses lettres le curé de Saint-Médard (Ernest Marie de Geslin) et « les demoiselles de Geslin », ses petites-nièces.

Jules Gédéon Geslin (de Bourgogne) (1764-1843) et son épouse Marie le Gac de Lansalut (1778-1826) ont dix enfants, dont

- Charles Frédéric Geslin (de Bourgogne) (1798-1837), garde du corps de Louis XVIII, et son épouse Clarisse Marie Fromy (née en 1803). Ils ont six enfants, dont l’aîné est Julien Charles de Geslin (1820-1877).
Julien Charles de Geslin (1820-1877), inspecteur de la navigation de la Seine, et son épouse Camille de Boishamon (1823-1882) ont trois fille : Marie, Jeanne et Hélène de Geslin, que fréquentent les demoiselles Mertzdorff.

- Jules Henri Geslin de Bourgogne (1812-1877), père de quatre fils saint-cyriens

- Ernest Marie de Geslin, né en 1816 à Saint Brieuc, décédé en 1881. D’après la nécrologie du Gaulois (20 janvier 1881) il fait ses études au séminaire de Saint-Sulpice, sous la direction de Mgr Dupanloup, puis devient professeur au couvent des Carmes, vicaire à Saint-Jacques du Haut Pas (1848), curé de Saint-Médard, archi-prêtre curé de Notre-Dame (1875). En 1858 il fonde l’orphelinat de Montsouris. Il est atteint de paralysie partielle quelques années avant sa mort.


Notice bibliographique


Pour citer ce document

, «Geslin, Ernest Marie de, prêtre (1816-1881) et sa famille», correspondancefamiliale [En ligne], Biographies, G, Compléments historiographiques,mis à jour le : 28/09/2017

Danièle Poublan

Cécile Dauphin

Centre de recherches historiques
EHESS
54 boulevard Raspail
F-75006 Paris