C |

1000-01

Cailletet, Louis (1832-1913)  

Vu l'affluence du public, Marie Mertzdorff ne peut assister à la conférence de Louis Cailletet (lettre du 23 février 1878), chimiste et physicien qui, le premier, le 2 décembre 1877, réussit à liquéfier l'oxygène.

Louis Cailletet commence ses études à Châtillon-sur-Seine puis au lycée Henri IV à Paris. Il les poursuit dans les grands laboratoires de physique et de chimie de Paris où il devient l'ami de nombreux savants : Marcelin Berthelot, Henri Sainte-Claire Deville, Jean Baptiste Dumas, Jules-Célestin Jamin, professeur de physique à l’école Polytechnique.
À la fin de ses études, Louis Cailletet doit reprendre l'usine familiale de Chenecières et le haut-fourneau de Villotte-sur-Ource, dont il modernise les installations. Il en assume la direction jusqu'à la fin des années 1880. Dès les années 1860, il poursuit des recherches : sur la compressibilité des gaz et sur leur liquéfaction, sur la résistance de l'air et la chute des corps, sur les ballons-sondes. Louis Cailletet est élu membre de l'Académie des sciences en 1884.

Louis Cailletet épouse Berthe Delaunay († 1889) en juin 1863 à Châteauvillain en Haute-Marne.


Notice bibliographique


Pour citer ce document

, «Cailletet, Louis (1832-1913)  », correspondancefamiliale [En ligne], Compléments historiographiques, Biographies, C,mis à jour le : 16/01/2018

Danièle Poublan

Cécile Dauphin

Centre de recherches historiques
EHESS
54 boulevard Raspail
F-75006 Paris