vie intellectuelle |

Académie de médecine

L’Académie royale de médecine est fondée en 1820. Héritière de l'Académie royale de chirurgie (fondée en 1731) et de la Société royale de médecine (fondée en 1778) dissoutes à la Révolution, ainsi que de la Société de la Faculté de médecine, l’Académie royale de médecine naît à l'initiative d’Antoine Portal, médecin de Louis XVIII. Elle n’appartient pas à l’Institut. Elle devient l’Académie impériale de médecine de 1850 à 1870. ses membres sont élus par leurs pairs – et non nommés, ce qui assure son indépendance.

L'ordonnance de fondation précise : « Cette Académie sera spécialement instituée pour répondre aux demandes du gouvernement sur tout ce qui intéresse la santé publique, et principalement sur les épidémies, les maladies particulières à certains pays, les épizooties, les différents cas de médecine légale, la propagation de la vaccine, l'examen des remèdes nouveaux et des remèdes secrets, tant internes qu'externes, les eaux minérales naturelles ou factices, etc. Elles sera en outre chargée de continuer les travaux de la Société Royale de Médecine et de l'Académie Royale de Chirurgie : elle s'occupera de tous les objets d'étude ou de recherches qui peuvent contribuer au progrès des différentes branches de l'art de guérir. En conséquence, tous les registres et papiers ayant appartenu à la Société Royale de Médecine ou à l'Académie Royale de Chirurgie, et relatifs à leurs travaux, seront remis à la nouvelle Académie et déposés dans ses archives. »

À sa création, l'Académie tenait ses séances à la Faculté de médecine de Paris. Elle occupe ensuite, de 1824 à 1850, un local rue de Poitiers, puis s'installe dans la chapelle désaffectée de l'Hôpital de la Charité de la rue des Saints-Pères, avant d'emménager définitivement dans l'Hôtel de la rue Bonaparte.


Notice bibliographique


Pour citer ce document

, «Académie de médecine», correspondancefamiliale [En ligne], Monographies, Compléments historiographiques, vie intellectuelle,mis à jour le : 15/12/2008

Danièle Poublan

Centre de recherches historiques, EHESS 190-198 avenue de France
F-75013 Paris