Papiers familiaux et documents divers | 1774-1863

André Marie Constant Duméril

1859 – Récit du voyage d’André Marie Constant Duméril en Suisse (11-14 septembre)

1859 – Récit du voyage d’André Marie Constant <a href=Duméril en Suisse (11-14 septembre)" width="118"/>

1859 – Récit du voyage d’André Marie Constant <a href=Duméril en Suisse (11-14 septembre)" width="118"/>

Souvenir du Voyage en Suisse1.

Partis de vieux-Thann avec M. Ch. Mertzdorff2, son neveu Georges3 et Léon4 le Dimanche 11 7bre 1859 à six heures et demie pour Thann Mulhouse et Bâle que nous traversons pour aller à Olten où nous continuons par le chemin de fer jusqu'à Berne où nous couchons où nous restons 20 minutes.

Le lundi 12 nous visitons en détail la ville de Berne en passant par <> prenons le chemin de fer

Nous prenons le Bateau à vapeur pour aller à Interlaken, qui nous mène à l'extrémité à interlaken où nous couchons. Le lendemain lundi nous prenons le bateau à vapeur pour parcourir les deux lacs de Thun5 et les quatre cantons une voiture pour aller à <Grisenlach> pour visiter les glaciers de Grindelwald et tout l'oberland bernois par la vallée de Lütschine blanche que l'on traverse sur un pont pour prendre des sentiers ascendants pendant près d'une heure pour arriver à voir successivement deux glaciers inférieurs le petit et le grand – suite de la mer de glace. Le chemin est long et pénible mais on est bien récompensé. dans le petit glacier qu'on exploite par blocs d'une transparence parfaite la glace qui est transportée à Interlaken – village de luxe où toutes les nations viennent ou s'établir pour un ou plusieurs mois dans des pensions d'hôtels parfaitement confortables. presque tous les séjournants affichent une sorte de luxe c'est quatre fois plus grand et plus peuplé que Trouville on y donne des fêtes des concerts le soir où nous y avons couché – il y avait dans une maison particulière un très grand concert instrumental dans les jardins un feu d'artifice.

Nous revenons à Berne par le lac de Thun et le chemin de fer qui nous ramène à Berne où nous couchons.

Le lendemain mardi nous visitons le matin la ville de Berne en détail – <ensuite nous prenons> le chemin de fer nous laissons à Olten M. Mertzdorff qui retourne directement à Thann et nous prenons à Olten le chemin de fer qui nous mène à Lucerne où nous avons déjeuné et pris immédiatement sur le Bateau le déjeuner mais sur la route nous nous sommes fait déposer nous nous sommes fait déposer à Brunnen où un second Bateau nous a ramené à Lucerne où nous couchons déjeunons et dînons pour en partir à une heure par le chemin de fer qui nous conduira directement à Bâle Mulhouse et Vieux-Thann où nous arriverons vers 10 h.

Notes

1 La lettre du 15 septembre 1859 donne plus de détails que ces notes rapides et raturées.
2 Charles Mertzdorff, mari de Caroline Duméril.
3 Georges Léon Heuchel.
4 Léon Duméril, frère de Caroline.
5 « Thoune » en français.

Notice bibliographique


Pour citer ce document

André Marie Constant Duméril, «1859 – Récit du voyage d’André Marie Constant Duméril en Suisse (11-14 septembre)», correspondancefamiliale [En ligne], Papiers familiaux et documents divers, 1774-1863,mis à jour le : 12/12/2011

Rubriques à consulter

Danièle Poublan

Centre de recherches historiques, EHESS 190-198 avenue de France
F-75013 Paris