Correspondance familiale | 1830-1839

1830-1839 – La correspondance familiale des Duméril-Delaroche (50 lettres)
Les lettres de cette période sont en majorité écrites par le jeune Auguste Duméril (à son cousin Henri Delaroche, à sa mère) et par Alphonsine Delaroche. Le réseau des correspondants s’élargit. Les lettres font peu d’écho au mariage du frère aîné d’Auguste, Louis Daniel Constant, avec sa cousine Félicité Duméril, et à leur premier enfant, Caroline, née en 1836. Cinq lettres d’échanges scientifiques du fonds du Muséum d’histoire naturelle de Paris complètent les archives familiales.

Danièle Poublan

Centre de recherches historiques, EHESS 190-198 avenue de France
F-75013 Paris