Papiers familiaux et documents divers | 1774-1863

Auguste Duméril

1844-1869. Extraits du journal d’Auguste Duméril, relatifs à sa fille Adèle

[En attendant de pouvoir présenter la totalité du journal tenu par Auguste Duméril de 1843 (date de son mariage) à 1869 (quelques mois avant son décès), les entrées relatives à sa fille unique Adèle sont ici proposées ; elles représentent environ 1/6 du volume du journal.]

*

1844  

13 Mai - Eugénie1 est accouchée à 9 heures du matin d'une petite fille, après 5 ou 6 heures de souffrances. Nous donnons à ce cher petit être le nom d'Adèle et celui de sa bonne mère.

15 Mai - Jour anniversaire de notre mariage. La petite Adèle est présentée au bureau de l'Etat-civil à la mairie du 12e arrondissement.

26 Mai - la petite Adèle est baptisée par M. le Curé de Saint-Médard2 (Pentecôte). Son parrain est son grand-père paternel3 et sa marraine sa grand-mère maternelle4 représentée par Félicité5.

26 Juillet - Adèle commence à prendre le biberon (à 2 mois et 13 jours).

10 Août - La petite Adèle est vaccinée par son bon-papa6.

19 Septembre - Adèle, à 4 mois et 6 jours, commence à manger des soupes.

22 Décembre - Adèle à 7 mois 9 jours a sa première dent (incisive d'en bas).

(voir le 4 janvier, les 3 mai, 19 mai, 24 juin, 3 août)

(voir pour toutes ses incisives le 16 septembre 1845)

*

1845   

4 Janvier - Adèle, à 8 mois moins 9 jours, a une deuxième dent (incisive d'en bas).

(voir le 22 décembre et le 3 mai)

20 Février - Adèle dit souvent le mot Papa et trois fois très bien le mot Maman. Elle a 9 mois et 7 jours.

8 Février-  Adèle est sevrée à l'âge de 9 mois moins 5 jours.

29 Avril - Adèle tombe de son berceau sur le tapis, c'est-à-dire d'une hauteur de 2 pieds environ ; sa tête a sans doute porté la première, on la trouve couchée sur le dos. Elle ne s'est heureusement fait aucune blessure, ni même aucune contusion.

(voir le 5 juin)

3 Mai - Adèle, à un an moins dix jours, a une troisième dent (incisive d'en haut).

(voir le 22 décembre, le 4 Janvier et les 19 mai, 24 juin, 3 août)

19 Mai - Adèle, à un an et six jours, a une quatrième dent (incisive du haut).

(voir le 22 Xbre, le 4 janvier, les 3 mai, 24 juin, 3 et 15 août)

26 Mai - Adèle, à un an et 13 jours, pèse 19 livres sans ses vêtements.

(voir le 27 août 1845 et le 26 janvier 1846)

30 Mai - Adèle, à un an et 17 jours a une cinquième dent (incisive d'en  haut) (la troisième).

(voir le 22 Xbre, le 4 janvier, les 3 et 19 mai, 24 juin, 3 et 1 août)

2 Juin - Adèle, à 13 mois moins 11 jours, est haute de 72 centimètres.

(voir le 16 septembre 1845)

5 Juin - Il arrive à Adèle un accident [semblable] à celui du 29 avril. Elle tombe de (voir le 29 avril) mon lit sur lequel on l'avait posée. Je la trouve sur le tapis du lit, couchée sur le ventre, la figure contre le sol. Elle a beaucoup crié, mais ces cris étaient sans doute surtout dus à la frayeur car elle ne porte aucune trace de contusion.

24 Juin - Adèle, à 13 mois et 11 jours, a une sixième dent (incisive d'en haut, la quatrième).

(voir les 22 Xbre, 4 janvier, 3, 19 et 30 mai, 3 et 15 août)

26 Juillet - Adèle, à l'âge de 14 mois et 13 jours, commence à manger de la soupe au bouillon ; on lui en donne une fois par jour.

3 Août - Nous trouvons à Adèle une nouvelle dent, percée depuis plusieurs jours déjà sans doute. C'est la première petite molaire supérieure du côté gauche. Elle a 14 mois et 20 jours. C'est sa septième dent (voir pour toutes ses premières molaires le 12 septembre 1845).

15 Août - Adèle, à 15 mois et 2 jours, a une nouvelle dent, la première petite molaire inférieure du côté gauche.

18 Août - Adèle a une 3e grosse dent ; c'est la première molaire supérieure du côté droit.

26 Août - Adèle a une nouvelle dent incisive d'en bas.

27 Août - Adèle pèse 21 Livres à peu de chose près. Le 26 mai 1845, trois mois auparavant, elle pesait 19 livres ; elle n'a donc  augmenté que de 2 livres pendant cet intervalle de temps.

11 Septembre - Adèle, à 16 mois moins 2 jours, fait seule plusieurs pas, sans être soutenue et à différentes reprises.

12 Septembre - Adèle a sa 4e grosse dent, la 1ère molaire inférieure du côté droit. La 1ère grosse dent a paru le 3 août ; ses 4 premières molaires ont donc paru en 5 semaines.

16 Septembre - Adèle, à 16 mois et 3 jours, est haute de 76 centimètres. En 3 mois et demi, elle a grandi de 4 centimètres (voir le 2 juin).Elle a sa 4e incisive d'en bas. Elle a maintenant ses 8 incisives. La première avait paru à l'âge de 7 mois et 9 jours (22 décembre 1844). Les huit incisives ont donc mis 9 mois moins quelques jours pour se montrer toutes. Avec ses 4 molaires, cela lui fait 12 dents.

23 Septembre - Adèle qui a fait, pour la première fois, quelques pas seule le 11 septembre, il y a par conséquent 12 jours, traverse plusieurs fois de suite la chambre de sa maman dans toute sa longueur sans aucun appui et d'un pas assez ferme.

7 Novembre - Adèle, à 18 mois moins 6 jours, a une nouvelle dent : sa première canine en haut et à gauche. Il s'était écoulé près de 2 mois depuis l'apparition de sa dernière incisive (16 septembre).

10 Novembre - Adèle a une nouvelle dent canine en haut à droite.

4 Décembre - Adèle, à 19 mois moins 9 jours, a une nouvelle dent canine, en bas et à gauche. C'est sa 15e dent.

11 Décembre - Adèle, à 19 mois moins 2 jours, est haute de 79 centimètres ; le 16 7bre, sa taille était de 76 centimètres : en 3 mois moins 5 jours, elle a donc grandi de 3 centimètres.

15 Décembre - Adèle, à 19 mois et 2 jours, a sa 16e dent, c'est sa 4e canine ; la 1ère canine avait paru le 7 novembre, les quatre autres se sont donc montrées en 38 jours. La 3e canine a paru le jour de la composition écrite du concours pour la chaire d'anatomie et la 4e le jour où j'ai fait ma leçon après 24 heures de préparation.

*

1846   

24 Janvier - Adèle pèse 22 livres. Quoiqu'elle soit en fort bon état, il est probable qu'elle est un peu arrêtée dans son développement par le travail de ses grosses dents (les 4 dernières) car, depuis le 27 août, jour où on l'a pesée pour la dernière fois, elle n'a augmenté que d'une livre.

(voir le 27 août, le 26 mai)

11 Avril - Adèle, à l'âge de 23 mois moins 2 jours, est haute de 80 centimètres. Le 11 Xbre 1845 elle était déjà haute de 79 centimètres ; elle n'a donc grandi que de 1 centimètre en 4 mois.

27 Avril - Adèle pèse 22 livres (poids égal à celui qu'elle pesait il y a 3 mois, le 26 janvier). Depuis un mois ou 6 semaines, elle est un peu fatiguée par le travail de ses quatre dernières grosses dents non encore percées.

18 Mai - Adèle qui depuis l'âge de 10 mois, c'est-à-dire depuis 14 mois, couchait dans la chambre de sa bonne7 est installée dans la nôtre où l'on place un petit lit pour elle.

20 Mai - Adèle, à l'âge de 2 ans et 7 jours, a une nouvelle dent, la 1ère de ses 4 grosses molaires : c'est celle d'en haut à gauche.

1er Juin - Adèle, à 2 ans et 18 jours, est haute de 85 centimètres. Elle aurait donc grandi, depuis le 11 avril, c'est-à-dire depuis moins de 7 semaines, de 5 centimètres, car elle en avait alors 80. Mais comme je suis parfaitement sûr de cette dernière mesure, je pense que la précédente était sans doute fautive.

19 Juin - Adèle, à l'âge de 25 mois et 6 jours, a une nouvelle dent : la grosse molaire droite en haut ; il s'est écoulé un mois entre l'apparition de cette dent et celle de la correspondante à gauche. C'est sa 18e dent.

13 Juillet - Adèle, à l'âge de 26 mois est haute de 87 centimètres. En près de 6 semaines (1er juin), elle a grandi de 2 centimètres.

15 Juillet - Adèle, à l'âge de 26 mois et 2 jours, a une nouvelle dent. La première pointe de la grosse molaire d'en bas du côté gauche.

22 Août - Nous partons, Eugénie et moi avec notre petite Adèle et sa bonne, pour Lille.

13 Septembre - En raison d'une assez forte indisposition d'Adèle caractérisée par des selles muqueuses et sanguinolentes, nous renonçons, Eugénie et moi, à faire ensemble le voyage sur les bords du Rhin8 que nous avions projeté. Après bien des hésitations pour savoir si je reviendrais à Paris avec elle, je me décide, en partie sur ses généreuses instances, à la laisser à la frontière de France et de Belgique le 14 et à me diriger ce même jour vers Bruxelles.

18 Septembre - La dent d'Adèle dont l'apparition tardive avait été la cause de cette indisposition montre enfin sa première pointe. C'est sa quatrième molaire. A partir de ce moment elle va beaucoup mieux. 2 mois et trois jours se sont écoulés entre l'apparition de cette dernière dent et de celle qui l'avait précédée (15 juillet). La première dent d'Adèle s'était montrée le 22 décembre 1844 ; ses 20 premières dents ont donc mis à paraître 21 mois.

10 Décembre - Adèle est haute de 88 centimètres. Depuis le 1er juin, jour où elle a été mesurée pour la dernière fois, c'est-à-dire depuis un peu plus de 6 mois, elle a donc grandi de 3 centimètres.

*

1847   

11 Septembre - Adèle pèse 11 kilogrammes 6 hectogrammes, c'est-à-dire 23 livres et 1/5e de livre. Elle n'avait pas été pesée depuis le 27 avril 1846, c'est-à-dire depuis 16 mois et dans cet espace de temps, elle n'a augmenté que d'une livre et 1/5 ; il est vrai qu'elle est fort grande.

3 Octobre - Adèle est haute de 92 centimètres ½ ; comme elle nous paraît très grandie et que depuis le 10 Xbre 1846, elle n'aurait suivant mes mesures grandi que de 4 centimètres 1/2, je crains que la mesure de Xbre n'ait pas été bien prise, et d'autant plus que je l'avais mesurée couchée.

8 Octobre - Adèle est prise, pendant le déjeuner, après avoir déjà bien mangé, d'un très grand malaise qui continue le samedi mais qui le dimanche paraissait ne plus exister, mais le 11 elle est reprise de fièvre, de gène dans la respiration accompagnées d'une légère déformation du côté gauche de la poitrine, avec intermittence dans les symptômes ainsi que de la fièvre et conservation d'une partie de l'entrain ordinaire. Cependant à la suite d'une exploration exacte de la poitrine faite par Henri Roger9 le 14, une pleurésie de tout le côté gauche du thorax est constatée.

*

1848      

21 Septembre - Retour à Paris d'Eugénie et d'Adèle après un séjour de 45 jours à Trouville-sur-Mer. On avait quitté Paris le 2 août et je suis revenu le 14 avec Caroline10 qui a passé 12 jours avec sa Tante11. J'y suis retourné le 6 7bre et nous sommes partis le 18 ; nous sommes restés 2 jours à la Côte chez mon Oncle12.

*

1849      

12 Septembre - Après un séjour de 56 jours à Trouville, Eugénie revient à Paris avec Adèle et Léon13. Nous étions partis le 17 juillet et j'en suis revenu le 31 ; je suis reparti pour Trouville le 29 août et ai ramené mon monde.

22 Septembre - Adèle est atteinte de la rougeole. A part une violente douleur d'oreille qui a duré 2 heures 1/2 environ, la maladie a été aussi simple que possible.

3 Octobre - Adèle perd sa première dent de lait, c'est l'incisive moyenne droite d'en bas.

15 Octobre - On enlève à Adèle sa seconde dent de lait, c'est l'incisive moyenne gauche d'en bas.

*

1850        

Avril - Adèle est atteinte de la coqueluche.

Mai - Il pousse à Adèle une de ses grosses molaires en haut à gauche.

Mi-juin - Vers le milieu de juin, la coqueluche d'Adèle étant déjà parvenue à sa période décroissante, il survient une très grave complication de bronchite qui nous donne beaucoup d'inquiétude

10 Juillet - Adèle étant remise de cette maladie, mais sa coqueluche durant encore, nous partons pour Trouville où sa toux a persisté presque tout le temps du séjour avec le caractère d'un simple rhume, sans que pour cela on l'ait privée des bains qu'elle a commencés huit jours après l'arrivée, mais qu'elle n'a pas pris quand la température était plus fraîche.

5 Septembre - Retour de Trouville. Après y être resté du 10 au 31 juillet, j'y étais retourné le 23 août.

Octobre - Adèle est atteinte par une variole qui est aussi bénigne que possible.

*

1851       

8 Septembre - Retour de Trouville. Nous étions partis de Paris le 19 juillet. J'en étais revenu le 3 août et y étais retourné le 28 pour aller chercher Eugénie et Adèle.

12 Octobre - Adèle, à l'âge de 7 ans et 5 mois, commence à recevoir, chaque jour, une leçon d'une heure de Mlle Lemaine.

*

1852         

1er Octobre - Adèle commence à prendre des leçons de piano avec Mlle Marie Jacotot. Elle avait commencé, en octobre 1851, à prendre avec sa cousine Félicie Cordier14 des leçons qui avaient été interrompues en février 1852.

*

1853      

courant de janvier - Henri Delaroche nous apprend que son père15 avait, par son testament, destiné un legs à ma mère16 dont la mort, antérieure à celle de son frère, avait annulé de droit cette clause. Voulant cependant exécuter autant qu'il était en leur pouvoir cette volonté testamentaire, les enfants de M. Delaroche17 ont fait don d'une grande partie du legs à Caroline et à Adèle qui ont reçu chacune une inscription de rente du capital de 10 000 F à 4 ½ %.

1er Février - Adèle commence à prendre des leçons avec M. Jacotot.

*

1854       

1er Septembre - Retour de Fontainebleau où Eugénie et Adèle ont passé, avec Félicité et Caroline, deux mois entiers. Léon y a passé presque tout le mois d'août, à partir du commencement des vacances. Mon père18 qui s'est chargé du loyer de la maison y est venu toutes les semaines, le vendredi matin ou le jeudi soir pour en repartir le lundi matin. Pendant le mois de juillet, j'y suis allé toujours une fois et quelquefois plus chaque semaine et j'y ai passé complètement une grande partie du mois d'août.

Septembre - Eugénie et Adèle ont passé, avec Félicité et Caroline, 8 jours à Montmorency, chez nos amis Desnoyers.

16 Septembre - Adèle commence à prendre des leçons de M. Blondel.

18 Septembre - Adèle commence à prendre des leçons de M. Bodin.

Octobre - Adèle est atteinte de la fièvre scarlatine.

*

1855         

19 Septembre - Après avoir passé 9 semaines à Trouville et 3 jours au Havre au retour, Eugénie et Adèle reviennent à Paris. J'ai passé à Trouville environ 5 semaines en deux fois. Léon y était depuis le 19 août et mon père y a été à deux reprises différentes.

21 Septembre - Pour la première fois depuis sa naissance, Adèle quitte sa mère. Elle est allé passer à Montataire 4 jours avec sa tante Félicité et Caroline. Le cinquième jour, nous l'avons ramenée enchantée de son séjour chez sa cousine.

*

1856           

26 Juin - Adèle fait sa 1ère communion. On déjeune en famille à la maison avec la famille Desnoyers.

*

1857        

25 Juin - Adèle renouvelle, en toilette blanche, sa 1ère communion qui avait eu lieu le 26 juin 1856.

30 Août - Retour de Lion-sur-mer. Eugénie et Adèle étaient parties le 30 juin et j'avais été les rejoindre le 6 août.

*

1858           

13 Septembre - Retour de Trouville à Paris. Eugénie et Adèle étaient parties le 29 juin et j'étais allé les rejoindre le 8 août.

11 Décembre - Cessation subite de la paralysie nerveuse dont Adèle était atteinte à intervalles irréguliers et de durée variable depuis l'automne de 1857.

*

1859          

9 Février - Adèle, pour la première fois, va au spectacle. Elle assiste à une représentation de l'Opéra (Lucie de Lammermoor19 et le ballet de la Somnambule20).

1er Octobre - Nous quittons Trouville pour nous rendre à Alençon chez Auguste21. Eugénie et Adèle étaient à Trouville depuis le 29 juin.

8 Octobre - Nous revenons à Paris après avoir passé une semaine à Alençon.

*

1860      

14 Août - Mort de mon père à 11 heures du matin. Eugénie arrive de Trouville à Paris le soir à 11 heures, ayant laissé Adèle au Havre chez Céline22.

24 Août - Nous partons, Eugénie et moi, pour Le Havre, afin d'y aller chercher Adèle restée chez sa cousine Céline depuis le 14 et pour aller ensuite à Trouville.

3 Septembre - Nous quittons la Côte pour aller à Trouville.

30 Septembre - Nous rentrons à Paris. Eugénie et Adèle étaient parties pour Trouville le 30 juin.

*

1861           

12 et 28 Juin - Adèle passe les épreuves de l'examen dit de 16 ans. Elle est reçue avec de bonnes notes. Elle n'éprouve aucune émotion aux épreuves orales.

17 Août - Je vais rejoindre à Luxeuil Eugénie et Adèle qui y sont depuis le 12 juillet.

22 Août - Nous allons de Luxeuil à Vieux-Thann où nous arrivons à 7 heures du soir. Nous logeons au Moulin chez Constant23.

2 Septembre - Eugénie, Adèle, Constant, Félicité et moi, nous partons pour la Suisse. Nous nous rendons directement à Interlaken après avoir seulement un peu visité dans la soirée Bâle où nous couchons. Arrivés à Interlaken le 3 à 2 h de l'après-midi, nous en repartons le 5 au matin, après avoir consacré la journée du 4 à la visite des glaciers du Grindelwald. Nous passons le 5 à Berne et venons coucher le même jour à Bâle que nous visitons dans la matinée du 6, jour où nous rentrons à Vieux-Thann pour l'heure du dîner chez Caroline24 à 12 h 1/2.

11 Septembre - Après un séjour de 3 semaines, nous quittons Vieux-Thann pour rentrer à Paris où nous arrivons le 12 au matin.

12 Octobre - Adèle, pour la première fois de sa vie, va au Français. On jouait le Duc Job25.

16 Octobre - Adèle, pour la première fois de sa vie, va à l'Opéra. On jouait l'opéra Pierre de Médicis26.

*

1862         

9 Septembre - Eugénie revient à Paris avec Adèle après un séjour d'un mois à Fontainebleau en compagnie de Mme Huet et de Marie. Je suis allé trois fois, le dimanche, passer la journée avec elles.

*

1863         

3 Août - Eugénie et Adèle partent pour l'Alsace avec Félicité qui était arrivée le 16 juillet au soir avec Constant qu'une affaire de la maison amenait à Paris. Constant était reparti le 29 au soir.

*

1865       

24 Janvier - Mariage d'Adèle27.

16 Octobre - Adèle prise de fortes douleurs accompagnées de contractions pouvait faire craindre un accouchement prématuré. Elle se met au lit vers la fin de la journée.

17 Octobre - A la suite de l'administration de 30 gouttes de laudanum en lavement, administrées 10 par 10 en 24 heures, les contractions sont suspendues, mais le ventre reste très douloureux. Elle garde le lit.

22 Novembre - Dans la nuit du 21 au 22, à minuit 20 minutes, naissance de notre petite-fille Marie28.

31 Décembre - Rechûte d'Adèle dont la vie a été en danger pendant les six semaines qui ont suivi ses couches. Elle est menacée d'une fluxion de poitrine.

*

1866         

1er Janvier - Adèle est menacée d'une pleurésie ou d'une pneumonie. Les accidents qui pouvaient faire craindre cette grave complication n'ont pas eu de suite.

*

1869       

2 Novembre - Adèle est dans un état général qui peut faire craindre un commencement de fièvre muqueuse. Dans la nuit du 5 au 6, il survient un petit accident sans hémorragie qui peut faire craindre une fausse couche29.

Notes

1 Eugénie Duméril, épouse d’Auguste Duméril.
2 Jean Charles Moreau.
3 André Marie Constant Duméril.
4 Alexandrine Cumont, épouse d’Auguste Duméril l’aîné.
5 Félicité Duméril, épouse de Louis Daniel Constant Duméril et sœur d’Eugénie.
6 André Marie Constant Duméril.
7 Probablement Sophie.
8 Voir le projet de voyage et le journal de voyage d’Auguste Duméril.
9 Henri Roger (1809-1891), docteur en médecine, professeur de pathologie interne puis de clinique des maladies des enfants, membre de l'Académie Nationale de Médecine.
10 Caroline Duméril.
11 Eugénie Duméril.
12 Michel Delaroche.
13 Léon Duméril.
14 Félicie Berchère, épouse du sculpteur Charles Cordier.
15 Michel Delaroche.
16 Alphonsine Delaroche (1778-1852), épouse d’André Marie Constant Duméril et sœur de Michel Delaroche (1775-1852).
17 Mathilde Delaroche, épouse de Louis François Pochet ; Pauline Elise Delaroche, épouse de Charles Latham ; Michel Delaroche ; Emilie Delaroche, épouse d’Adrien Gastambide.
18 André Marie Constant Duméril.
19 Lucie de Lammermoor est la version française, créée en 1839, de Lucia di Lammermoor, opéra en trois actes de Donizetti, d'après un roman de Walter Scott, créé en 1835 à Naples.
20 La Somnambule, pièce de théâtre d'Eugène Scribe publiée en 1819, inspire par la suite plusieurs chorégraphes.
21 Charles Auguste Duméril.
22 Céline Oberkampf, épouse d’Henri Delaroche.
23 Louis Daniel Constant Duméril, frère d’Auguste.
24 Caroline Duméril, épouse depuis 1858 de Charles Mertzdorff.
25 Le Duc Job, comédie en 4 actes et en prose de Léon Laya (1811-1872), créée au Théâtre-Français en 1859.
26 Pierre de Médicis, opéra en 4 actes et 7 tableaux, musique de Poniatowski, paroles de Saint-Georges et Pacini, créé en 1860.
27 Adèle épouse Félix Soleil.
28 Marie Soleil.
29 Adèle (décédée en 1909) aura 5 enfants.

Notice bibliographique

Entrées relatives à l’enfance d’Adèle Duméril dans le journal de son père Auguste Duméril. Le texte transcrit du journal a été transmis par M. Xavier Soleil.


Pour citer ce document

Auguste Duméril, «1844-1869. Extraits du journal d’Auguste Duméril, relatifs à sa fille Adèle», correspondancefamiliale [En ligne], Papiers familiaux et documents divers, 1774-1863,mis à jour le : 12/12/2011

Rubriques à consulter

Danièle Poublan

Centre de recherches historiques, EHESS 190-198 avenue de France
F-75013 Paris